Apprenez une langue…

J’ai choisi d’apprendre le chinois (mandarin) il y a 1 an, pourquoi pas!?

J’adore la Chine et tout ce qui va avec, mais ça vous le savez déjà, non!?

Calligraphie chinoise temple

Tout d’abord, j’ai commencé mon apprentissage à 40 ans, première évidence: il n’y a pas d’âge pour apprendre! Mes enfants ont commencé avec moi, l’un avait 11 ans et demi et l’autre à 9 ans et demi… J’étais prête à relever le défi d’y arriver aussi bien qu’eux, voir mieux!

Cela faisait longtemps que je voulais me lancer mais ce n’était jamais le bon moment pour apprendre une nouvelle langue, sois-disant…

Manque de temps, trop difficile, etc… Mais là, la décision était prise et comme dit Anthony Robbins: « Commencer immédiatement à croire qu’il est possible de changer… Seul vos actes présents comptent quand il s’agit de façonner votre destinée » … Le passé n’y pensons plus!… « un plan d’action efficace, une persévérance de tous les instants et un maximum d’efforts vous permettront d’obtenir ce que vous désirez »…

L’apprentissage d’une langue, c’est comme un VOYAGE. Il faut donc s’y préparer, en rêver, le visualiser, le planifier et le réaliser.

Calligraphie chinoise

Je me suis posée ces questions primordiales (pas que pour les apprentissages):

Pourquoi apprendre le chinois?

Elle m’a permis d’affiner un projet, poser un objectif précis concret, bien visualisé, réalisable pour me motiver et le rester… 

et Comment, avec quelle formation?

Revient à me poser la question « quelle est la bonne méthode d’apprentissage? ». Pour ma part, il faut que ce soit visuel, sonore, ludique et que je ne me sente pas seule

ZOUH, top départ!

J’ai donc commencé à chercher des solutions pour apprendre une langue rapidement. C’est ainsi que j’ai rencontré un web-entrepreneur français qui m’a proposé avec son programme d’apprendre le chinois en 3 mois! Parfait c’était exactement ce qu’il me fallait… Bref j’ai très vite commencé avec FAST’N FLUENT. La formation est très bien pour se lancer, se motiver mais avec le recul elle présentait quelques défauts pour le chinois.

La motivation est toujours à son paroxysme les premiers jours c’est donc là qu’il faut « manger le crapaud! ». Il faut agir de suite dans le présent. Dans mon cas, je faisais des recherches sur le net de films, chansons chinoises, cours de prononciation sous-titrés en français…  A la fin du premier mois j’espérais pouvoir me présenter, poser des questions à mon interlocuteur et répondre à des questions simples en chinois.

Ce que je peux retirer d’essentiel, c’est que rien n’est facile mais si vous voulez, c’est sûr, vous pouvez! Les soi-disantes limites: je suis trop vieux, trop lent, pas bonne mémoire, etc… ne sont que des prétextes pour ne rien faire au final! Si moi j’ai réussi une partie de mon défi avec le chinois, vous pouvez aussi y arriver! Et sachez que vous ne serez jamais seul (vous rencontrerez toujours quelqu’un apprenant votre langue), pour ma part, j’ai continué ensuite avec l’anglais (en perfectionnement…), le portugais… et mes enfants m’ont suivi!

Voyons ensemble tous les critères positifs d’une bonne formation!

  • Motivation / coaching via divers supports / Présence, accompagnement personnalisé / réponses à vos questions
  • Equipe, groupe Facebook privé, convivialité et comme je dis souvent: « seul tu avances, ensemble tu arrives! ». Profitez aussi de l’expérience des autres
  • Gain de temps considérable si en 3 mois, vous pouvez parler une langue ou la comprendre!!!
  • Gain d’argent
  • Ludique: quand on s’amuse et qu’on aime on apprend plus facilement…
  • Améliorations continues / Mises à jour régulières sur votre support
  • Une vraie académie, un groupe qui se soutient SANS JUGEMENT! C’est difficile pour un, ça l’est pour tous, une personne y arrive, vous le pouvez aussi!
  • Une occasion de rencontrer des personnes
  • Techniques d’apprentissages variées: via exercices, auto-hypnose, jeux, applications, liens vers sites etc…
  • Méthode adaptée à toutes les langues

Et vous? Avez-vous envie d’apprendre une langue étrangère, pourquoi? Et savez-vous comment vous y prendre?

Plusieurs cas de figure sont possibles:

  • Vous partez prochainement en voyage, vers une destination dont vous ne connaissez pas la langue?
  • Vous avez déjà fait l’expérience de partir en voyage sans connaître la langue du pays et vous savez tout ce que vous n’avez pu « capter », on s’est même moqué de vous?
  • Vous vous êtes senti(e) seul(e), perdu(e) et désemparé(e) parfois, lors d’un problème de santé en particulier…
  • Vous en avez peut-être marre de baragouiner l’anglais (ou une autre langue) comme si vous ne l’aviez étudié que quelques mois alors que probablement vous avez fait au moins 6 ans d’études dans cette langue!!? Je me reconnais un peu;)
  • Vous n’avez pas pu être embauché dans ce job de rêve à cause de votre anglais pourri…!?

Je vais vous raconter une histoire que j’ai vécu à Pékin qui illustre ce qu’est un « BARRAGE » de la langue et qui aurait pu très mal tourner…

Un soir, nous sommes rentrées (avec une amie) d’une sortie un peu arrosée et avons choisi le tuk-tuk comme transport, des amis étaient dans le tuk-tuk devant nous. C’était impossible de communiquer avec la chauffeuse chinoise! L’anglais, elle ne comprenait pas (ce qui est souvent le cas en Chine) et nous ne savions rien dire en chinois ou trop peu… Le tuk-tuk de nos amis disparut rapidement, alors que bêtement nous pensions qu’elle avait compris qu’il fallait le suivre! Heureusement, j’avais gardé précieusement notre petite carte de l’hôtel avec un plan, sur nous, écrite en chinois (pinyin et caractère). Après quelques péripéties, beaucoup de rires (nerveux) et examen minutieux de notre carte, elle a fini par nous déposer quelque part. Mais où? Nous ne reconnaissions pas bien avec la nuit, la pluie battante, notre soirée arrosée…. J’ai alors aperçu une jeune chinoise qui marchait à côté de son vélo, la rue était assez déserte, je lui demandais de l’aide en anglais, et à notre grande chance (encore!) elle parlait français!! C’est quand même assez rare de tomber en Chine sur une étudiante qui apprend le chinois… Elle nous a emmené dans le hutong, pensant savoir où était notre hôtel, avec son vélo sous le bras (sans rire, nous avons dû escalader des dunes de terre dans la rue!). Et là, grand moment encore de solitude (à 2)… Ce n’était pas notre hôtel! Mais encore une fois, nous avons eu encore beaucoup de chance car un jeune homme passant à côté de nous et nous entendant s’approcha et nous aborda. C’était un jeune français qui travaillait à Pékin pour le cirque et qui connaissait bien le quartier!! Il nous a gentiment accompagné jusqu’à l’hôtel… OUF! Voilà, nous avons eu beaucoup de chance ce soir là mais ça ne se passe pas toujours aussi bien! C’est beaucoup mieux de connaître la langue du pays que l’on visite pour éviter les mauvaises surprises, surtout quand vous vous retrouvez dans une ville de 20 millions d’habitants qui parle très peu l’anglais…

Voici tous les avantages pour nous tous de connaître une nouvelle langue ou de l’approfondir 

Apprendre une langue est toujours un investissement qui rapporte car vous

  • TrouveZ un emploi plus facilement (gagnez plus d’argent)

  • pouvez Travailler à l’étranger

  • Rencontrez l’amour de votre vie

  • Faites diverses rencontres intéressantes

  • Découvrez une culture

  • Voyagez et communiquez aisément

  • Diminuez le ralentissement de vos neurones lié à l’âge!

  • Vous amusez

  • vous enrichissez personnellement

  • Et bien d’autres choses qui vous sont propres… 

« Vis comme si tu devais mourir demain…                                    Apprend comme si tu devais vivre toujours » Gandhi

Revenons sur la question: pourquoi j’apprends telle ou telle langue?!

L’important est d’avoir un ou des objectifs précis! Puis une vraie STRATEGIE

Les objectifs se rapprochent normalement de nos rêves, car faire ce que l’on aime est toujours plus facile à réaliser…

Donc les bonnes questions à se poser sont: qu’est-ce qui me fait rêver?, qu’est-ce que j’aime faire (ou aimerai réaliser)?, dans quelles activités je me sens vraiment bien, à ma place, heureux, à l’aise? Que va m’apporter l’apprentissage de cette langue?

Un fois que le ou les objectifs sont posés, il est beaucoup plus simple de savoir vers quoi nous avançons et de se donner les moyens d’y arriver… Ils permettent de rester motivés.

Imaginez-vous dans la rue, vous marchez et vous ne savez plus (n’avez jamais su) où vous allez, et bien il y a peu de chance que vous y arriviez!

Pour ma part, voici plusieurs de mes objectifs pour apprendre le chinois, par ordre d’importance et aussi à court, moyen et long termes:

  • D’abord m’amuser! Car j’adore apprendre des choses tout le temps…
  • Mieux connaitre une culture qui me passionne.
  • Apprendre et partager cette expérience avec mes enfants.
  • Autour de l’écriture… Comprendre l’histoire de la calligraphie. Travailler mon imagination en essayant de comprendre la création de la représentation du mot et en mémorisant les caractères. Découvrir un art.
  • Rencontrer des autochtones (parce que j’aime la joie de vivre des chinois et leur manière d’aborder simplement la vie!) pouvoir les comprendre et échanger sur leur pays.
  • Accueillir et organiser des visites pour des touristes chinois, et cela peut-être à l’étranger aussi… A plus long terme!

Une fois le ou les objectifs posés, voyons la stratégie à adopter…

Un apprentissage demande de l’organisation ce que je n’ai pas toujours eu ou que je peine à avoir encore aujourd’hui! La stratégie exige que chaque étape dans le temps soit bien définie. Cela demande une bonne planification. Il faut avancer pas à pas, tranquillement mais sûrement…

  • Choisir la bonne méthode ou le bon coach! Qui puisse répondre à mes objectifs: m’aider à m’organiser, m’orienter, où je m’amuse et j’apprends rapidement… Car la motivation doit être sans cesse maintenue, 
  • Rencontrer un autochtone pour apprendre plus vite
  • Faire des activités dans la langue apprise
  • Faire participer mes enfants à certaines activités
  • Me donner les moyens de réussir, me libérer des fausses limites que d’autres m’imposent ou que je me façonne seule.
  • Enfin bien sûr ne jamais oublier de me féliciter et de prendre conscience de l’état dans lequel je suis quand j’ai réussi!

Une réussite aujourd’hui est un pas vers la réussite de demain…

L’apprentissage d’une nouvelle langue est un moyen d’acquérir encore plus de liberté! Alors pourquoi s’en priver?

Parlons à présent du développement de                                        vos capacités d’apprentissage

Apprendre à apprendre!

Celles-ci dépendent de votre « don de naissance » (Quotient Intellectuel, intelligence), de vos facultés de concentration, de votre créativité, de votre mémoire et bien d’autres choses encore à découvrir ci-dessous:

1 / Choisissez la méthode correspondant à vos capacités ou aptitudes

Vous avez sûrement déjà entendu cette question:

Etes-vous plutôt visuel, auditif…?

Peut-être avez-vous moins souvent entendu parler de kinesthésique? Je vous conseille vivement de lire le livre d’Anthony Robbins « Pouvoir illimité » si pour vous « apprendre » ou « enseigner » est important dans votre vie! Nous sommes tous des humains avec à notre disposition des sens: ouïe, vue, goût, toucher, odorat. Nous ne les développons pas tous de la même façon, certain sont plus développés que d’autres et nos facultés d’apprentissage sont liées à eux.

Il est donc primordial de vous poser cette question avant d’apprendre: « comment j’apprends et je retiens le mieux? »

Est-ce…

  • En voyant, en observant? Soit vous ressentez le besoin de vous représenter, de visualiser une scène pour intégrer, apprendre. Soit vous utilisez souvent ces mots: « je vois, au vu de, ça a l’air, c’est clair »… Vous êtes certainement ce qu’on nomme un « visuel » (en majorité). Vous allez apprendre en surlignant, en faisant des fiches, des signes, des couleurs (pour les plans). Vous allez aussi lire, beaucoup… Vous aurez aussi la capacité d’imiter physiquement votre modèle (cf plus bas).
  • En écoutant, entendant? Vous savez ECOUTER attentivement et vous restenez les voix, les sonorités, les mots… Vous dites souvent « j’entends bien… ». Vous êtes alors un « auditif ». Ce sera plus facile pour vous d’imiter un modèle oratoire (cf plus bas). Vous pourez aussi répéter ou raisonner à voix haute.
  • En faisant, pratiquant, expérimentant, testant, ressentant, goûtant? Vous êtes « kinesthésique »! Vous êtes plus sensible à vos ressentis physiques, vous fonctionnez plus à l’émotionnel.
  • Vous pouvez aussi être visuel-auditif ou visuel-auditif-kinesthésique… Il est rare d’avoir qu’une seule corde à son arc, mais il y a toujours un sens prédominant.

Dans le cas de l’apprentissage d’une langue étrangère, il est donc toujours bon de lire à haute voix (s’écouter en même temps) et revoir un sujet déjà appris dans des conditions différentes (une certaine musique ou son peut stimuler positivement un auditif), puis d’écouter et regarder un film, ou apprendre la langue en faisant une activité: cuisine, sport etc…. Tout ceci est très positif mais vous devez apprendre à reconnaître quelle méthode fonctionne le mieux pour vous, cela vous aidera à aller plus vite! Soyez des « rebelles intelligents » comme dit Olivier Roland, Je vous conseille aussi vivement son livre « tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ».

D’après une étude, comment retenons-nous le mieux en général?

  • 20% de ce que vous entendu
  • 30% de ce que vous avez vu
  • 50% de ce que vous avez vu et entendu
  • 90% de ce que vous avez fait vous-même! -> Peut-être car vous avez utilisé vos meilleurs « MOYENS » !?

Développer ses capacités (ou celles des autres) c’est savoir stimuler celles qui nous conviennent le mieux. Cela ne sert à rein de dire à un enfant « mais regarde un peu comment il fait pour servir » (au tennis) si c’est un auditif ou kinesthésique…

2 / Déterminez un ou des objectif(s) précis

je vous en ai déjà parlé dans cet article: O.S.E.R. , OSONS!

Exercice: Pourquoi voulez-vous atteindre le but que vous vous êtes fixé et quelle est vraiment la force de votre motivation?

Ecrivez sur un papier vos objectifs personnels avant de commencer à travailler. Vous pouvez les classer du plus important au moins important et du plus urgent au moins pressé.

Commencez dès maintenant!! Fait est mieux que parfait…

3 / Soyez motivé de façon saine et solide!

VOTRE MOTIVATION est capitale dans tous vos apprentissages probablement plus que votre intelligence ou vos aptitudes!

L’intérêt est primordial dans l’apprentissage, cela vous permet d’avoir une attitude positive.

Comment se motiver positivement?

Vous devez pour cela avoir déterminé précisément votre objectif (2/)! Ensuite vous n’avez plus qu’à « visualiser », ou « vivre » ou « entendre » la réalisation de l’objectif fixé régulièrement pour vous re-motiver si besoin.
Evitez les motivations négatives: celles venant d’autres personnes ou de vos propres croyances (exemple: « pour être reconnu dans ma famille, je devrais étudier le droit ou l’allemand »…)
Vous devez pouvoir trouver vos propres ressources pour garder la motivation: Par exemple si vous êtes auditif, la musique (que nous apprécions) peut vous motiver (vous avez remarqué que les grandes enseignes de vêtements utilisent des chansons qui poussent à l’achat?)…
Vous féliciter, vous récompenser au fur et à mesure de l’apprentissage…
Gardez en mémoire « un modèle », une personne que vous admirez, que vous imitez (technique d’antony Robbins) qui parle bien la langue que vous apprenez… L’imitation est le p’tit plus que j’ai découvert personnellement dans le livre d’A. Robbins! C’est incroyable l’effet positif que cela peut avoir sur vous. Cette technique va fonctionner dans tous les domaines de votre vie. Par exemple vous pouvez maigrir en pensant régulièrement à une personne que vous admirez et vous vous imaginez comme elle, donc vous agissez comme si vous étiez elle… Pour une langue étrangère, vous pouvez connaître une personne (pas native) qui a appris la même langue que vous et que vous voulez égaler en réussite…
Apprenez en groupe avec des amis ça stimule…
Et bien d’autres!!! Persévère..

4 / Concentrez-vous! Augmentez en efficacité…

>>>>>CONCENTRATION<<<<<

Etes-vous concentré à ce moment précis sur mon article, ou avez-vous votre téléphone qui sonne sans cesse? le chien qui aboie? etc…

Être concentré, c’est savoir se limiter, aller à l’essentiel, resserrer son champ de vision (pour les visuels), mettre un casque (auditifs), diriger toute ton énergie à cet instant vers un point précis: l’apprentissage de votre langue!

Eliminez les obstacles à votre concentration:

  • Ne vous laissez pas perturber par le téléphone, enfants, chien, chat…
  • Arrêtez les bruits nuisibles (vous pouvez vous accommoder de la plupart d’entre eux juste en les acceptant, et en ne fixant plus ton attention dessus)
    Si quelqu’un a besoin de vos services, si ce n’est pas urgent fixez un rendez-vous ultérieurement.
  • Allez vers la priorité urgente – organisez votre temps de travail – faites un emploi du temps réalisable et respecté – une « To Do list ». Pour vous aider lisez « la semaine de 4 heures » de Timothy Ferriss. Surveillez votre rythme d’apprentissage, pensez à vous reposer 5/ et 8/
  • Se mettre en état « d’excitation » pour mieux apprendre / retenir – Gardez le temps de relaxation pour un autre moment!
  • Laissez passer les pensées perturbantes (comme en méditation)

Exercices pour améliorer votre concentration:

  • Chronomètrez-vous quand vous travaillez pour voir combien de temps aujourd’hui vous pouvez rester concentré au max. Puis en fin de semaine vous re-testez votre temps de concentration et vous vous félicitez de vos nouvelles performances!
  • Observez un objet pendant 30 secondes puis vous le représenter le plus nettement possible les yeux fermés
  • Exercez-vous auditivement en baissant progressivement et le plus possible une musique que vous écoutez et appliquez-vous à bien l’entendre
  • Pensez à l’utilité de votre apprentissage (exemple si je devais aller acheter du pain juste après dans 5 minutes grâce à ce que je viens d’apprendre…), se mettre en scène
  • Si le fait de vous concentrer vous fatigue: le truc, vous mettre en semi-concentration, et vous focaliser sur l’essentiel
  • Fixez un point sur un mur pendant 1 à 2 minutes ne faites que ça! Ne formez qu’un avec ce point
  • La méditation 30 min par jour c’est l’idéal!

5 / Gèrez bien votre temps d’apprentissage

Toujours vous reporter à la « semaine de 4 heures » de Timothy Ferriss et le fameux ratio de 20 / 80 pour gérer votre temps précieux…

Penez soin de votre capital temps, car le temps c’est de l’argent, de l’énergie…

  • 20/80 – exemple: passez que 20 minutes par jour à apprendre l’essentiel. Plutôt que 1h30 à ne retenir que 1/4 de l’objectif
  • Apprenez à la même heure tous les jours peut aider votre cerveau à créer un automatisme qui le conditionne alors à se mettre en marche pour l’action demandée…
  • La REPETITION: Mieux vaut 5 minutes tous les jours qu’une heure par semaine
  • Fragmentez votre / vos objectif(s) vus en 2/ en plusieurs étapes plus proches dans le temps
  • Aménagez-vous des temps de repos
  • Tenez compte de votre rythme intérieur, si vous n’êtes pas du soir, levez-vous un peu plus tôt pour votre apprentissage le matin… « Miracle Morning » Hal Elrod.

6 / Communiquez bien

Bien sûr apprendre une langue VIVANTE implique de s’en servir pour parler vraiment avec de vrais personnes! Si possible adaptez l’exercice de communication au niveau supérieur mais pas trop! Ce n’est pas obligatoire de parler anglais avec un anglais pure souche… Pour débuter c’est même mieux avec quelqu’un dont l’accent n’est pas parfait (je sens que les profs, comme ma mère, vont me tomber dessus là!)… Faites de la discussion avec une autre personne qui apprend mais dont le niveau est au-dessus du votre.

7 / Alimentez-vous bien voir article sur ce sujet

OUI, « vous mangez donc vous êtes ». Ce que vous mangez a une grande influence sur vous (vos capacités intellectuelles, physiques, votre santé etc…). Pour rire un peu, j’ai entendu Mr Mélenchon dire « tu manges donc tu votes », l’idée n’est pas si bête… En tout cas pour lui l’alimentation était primordiale dans sa campagne et il l’utilisait pour garder la forme.

  • Vous favoriserez les sardines à l’huile!
  • Evitez de trop manger, trop gras…
  • Pas trop de sucre! voir mon article à ce sujet: chasse au sucre
  • Favorisez les fruits et les légumes
  • Mangez des noix! Avez-vous remarqué leur forme, cela ne vous évoque pas quelque chose?? Cherchez bien dans votre cerveau! Par conséquent vous comprenez qu’il ne faut pas manger d’âne!
  • L’eau doit aussi être de qualité: voir article: Eau thérapie

8 / Bonne condition physique

  • Pratiquez une activité physique quotidienne, au moins 20 minutes de marche active
  • Pratiquez des sports ou activités bienfaisantes: voir article sur qi gong
  • Connaissez et utilisez votre phase la plus productive. Nous avons tous un moment propice dans la journée, essayez de le découvrir pour apprendre efficacement à ce moment là.
  • Bien se réveiller / A présent je vous conseillerez de tester « Miracle Morning »
  • Se reposer quand nécessaire! Voir article 13 conseils pour bien dormir. Pratiquez la relaxation et respiration 9/

9 / Respirez bien

La respiration est essentielle pour votre apprentissage. C’est grâce à elle que vous « ventilez » votre cerveau, que vous l’oxygènez et donc que vous en augmentez la capacité de mémorisation ou de concentration!

Il est évident que le tabac ou autres « fumettes » ne vous seront pas bénéfiques… Pensez à bien aérer la pièce où vous étudiez.

Vous pouvez faire des exercices de respiration comme inspirer sur 3 temps bloquer 6 temps expirer sur 6 puis bloquer sur 9… Sans vous forcer ni vous faire du mal!

Sinon vous joignez vos exercices physiques à votre respiration en inspirant profondément par le nez et en expirant par la bouche et cela en pleine nature pour un effet max!

10 / Bonnes conditions environnementales

Les circonstances qui peuvent vous gêner dans votre apprentissage:

  • Température de la pièce trop chaude ou trop froide
  • La digestion ou la faim
  • Eclairage faible
  • Mauvaise aération de la pièce
  • Manque d’exercice
  • Bruits
  • Beaucoup de monde présent
  • Toutes sortes de perturbations extérieures
  • Où apprenez-vous le mieux? Dans votre lit, dans un bar, à votre bureau, dans le salon, par terre, à l’extérieur, dans la nature? Observez quel est le lieu qui vous réussit le mieux.

11 / Bien-être psychologique

Evitez les émotions néfastes: surtout la peur, la plus nuisible! Sachant qu’en médecine traditionnelle chinoise, la peur va léser le rein qui est la source d’une bonne moelle grise!

N’ayez pas honte de vous tromper, « c’est en se trompant qu’on apprend », ne stressez pas…

voici de bonnes émotions ou attitudes:

  • La curiosité
  • Le plaisir / Fêtez un nouvel apprentissage, une progression
  • L’enthousiasme / s’amuser!
  • La fascination. Prenez l’exemple d’un bébé: les 3 premiers mois de sa vie sont primordiaux pour la mise en place de ses « voies d’association ». En fait pour lui la « fascination » est à son comble, tout est nouveau, à découvrir pour lui. Si vous êtes parent, vous devez donc vous occuper beaucoup de votre bébé, il faut le stimuler! Imaginez-vousi être encore un bébé qui découvre une langue étrangère…
    Utilisez l’auto-hypnose: se suggérer des choses positives – voir la formation de Bertrand…
  • Evitez de « bloquer »: quand vous voyez que « ça ne rentre plus » faites une pause en faisant quelque chose qui vous plait également et revenez-y plus tard

Résolvez vos blocages en 4 étapes:

Confrontez-vous à votre blocage et identifiez-le très précisément
Préparez votre solution, par exemple le soir avant de vous endormir…
Examinez vos solutions éventuelles, souvent sous forme d’une illustration
Appliquez votre solution uniquement si elle est réalisable
sinon: retour au départ: confrontation au blocage
Mon truc à moi, d’après le transurfing de Vadim Zeland: RIEN N’EST IMPORTANT! Même l’échec! La vie continue…

12 / « VIDEZ » – Eliminez – oubliez ce qui vous est inutile…

Et faites de la place pour l’essentiel! C’est « le ménage » de votre cerveau.

Le vide ne veut pas dire RIEN… C’est par exemple un espace libre ou propre pour accueillir une nouvelle information.

Il existe 4 formes d’oubli:

Oublier d’assimiler certaines informations
Refouler des informations inutiles
Manquer d’une partie des infos
Incapacité de vous souvenir d’ informations enregistrées

13 / Gardez un esprit critique

Toujours tout remettre en question! Même ce qui semble évident et éviter ainsi des erreurs idiotes… Et n’oubliez pas qu’un prof peut se tromper aussi! De plus comme dirait Olivier Roland, il faut TESTER pour savoir si une méthode nous convient.

14 / Mémorisez bien

LA MEMOIRE

Soit vous développerez votre mémoire au long cours, jamais perdue…
Soit vous visez la mémoire à court terme mémoire de très courte durée, elle permet d’oublier rapidement l’inutile! filtre 12/, utilisée pour la lecture, sert à donner un sens, sa capacité de stockage est faible
Soit vous mixez les deux…

3 pontes dans ce domaine: je vous laisse vous renseigner plus sur internet si vous le souhaitez:

  • Hermann Ebbinghaus mémorisation de la parole
  • Edward lee Thorndyke assimilation de comportements pratiques (expériences sur chats)
  • Ivan Pavlov réflexes conditionnés (chiens)
    sens et mémoire: vue, oui, odorat, gout et toucher

Exercices de mémorisation:

Entrainez votre attention à vous représenter visuellement (ou auditivement) le contenu de ce que vous voulez mémoriser et comprenez ce que vous apprenez!
2 techniques de memo:
– par associations: liez des images à ce que vous apprenez

– transformations pour des choses abstraites : langage corporel

réduisez les informations en formant des « paires »
N’apprenez pas des choses qui se ressemblent les unes à la suite des autres, risque de blocages
Vous mémorisez mieux et plus efficacement en connaissant votre sens d’apprentissage dominant cf 1/: en lisant, en écoutant ou en faisant…

Apprenez à oublier cf 12/ avant de remplir à nouveau…

15 / Conseils feng-shui: placez-vous idéalement et dans votre meilleure direction

Je ne vais pas vous faire tout un exposé sur cette science qui est très complexe.  L’essentiel est de se PLACER correctement et si possible ensuite bien s’ ORIENTER. Pour connaître vos bonnes directions (allongé: direction de la pointe de ta tête, assis direction du regard), vous devez connaître votre chiffre personnel GUA ou KUA. Pour votre emplacement, cela est plus complexe… Supposons que vous vouliez apprendre une langue maintenant et rapidement (en 3 mois), je vous conseille d’utiliser « les étoiles volantes » de l’année en cours. Utilisez vraiment ces zones si tu veux te servir de cette langue pour ton travail (gagner de l’argent…). En 2017 vous vous placerez au centre, Est ou Sud-Est. Si vous voulez aller encore plus loin et utiliser les étoiles volantes pour des résultats sur du long terme, vous devrez utiliser les étoiles volantes de la période en cours et calculer précisément l’orientation de votre maison. Si vous avez besoin d’aide, contactez-moi.

16 / Apprenez aux autres pour « sortir de votre zone de confort »

Si vous apprenez une langue à quelqu’un (votre enfant, ami, collègue…), cela vous permettra de sortir de votre « zone de confort »! Et donc d’explorer de nouveaux horizons..

Vous apprendrez à mieux comprendre et assimiler ce que vous devez transmettre. Donc vous apprendrez à apprendre et vous vous perfectionnerez dans le domaine que vous enseignez!

Formez-vous, apprenez tout le temps, apprenez aux autres… Cela ne pourra que vous enrichir!

Confucius a dit: « Un homme normal apprend de ses erreurs, un homme intelligent, des erreurs des autres et un idiot, pas même des siennes »

 

VOICI MES ASTUCES CHINEES POUR APPRENDRE LE CHINOIS

TIAN – Le ciel… Ce que j’atteindrai le jour où je parlerai chinois!

J’ai consacré beaucoup de temps la première semaine à l’apprentissage du chinois car j’ai été confronté à des imprévus << toujours prévoir les imprévus!!>> et parce qu’ au début, comme je vous disais plus haut, la motivation est à son comble… Quand on aime, on ne compte pas!

Au cours de cette première semaine, le plus difficile pour moi a d’abord été de trouver du vrai chinois! Car sur youtube, parfois ils vous disent que c’en est et au bout du compte cela fait dix minutes que vous écoutez du coréen ou du japonais ou du Thaïlandais!! Bon j’ai quand même travaillé mon oreille asiatique du coup…

J’ai finalement écouté ce film: « just call me nobody VOSTFR » , très sympa! Vous pouvez y apprécier des décors chinois, des histoires de kung-fu et vous percevrez la philosophie chinoise sur un lit d’humour un peu particulier (chinois?). La première vision s’est faite en lisant beaucoup le français en sous-titrages sans chercher à comprendre (le chinois), juste à me « faire l’oreille » et apprécier le film. La 2ème semaine, je l’écoute avec une oreille attentive plusieurs fois en repérant les quelques mots que je reconnais et en vérifiant avec le sous-titrage…

Ensuite je me suis vite rendue compte qu’apprendre le chinois en laissant de côté les « caractères » (tian ci-dessus) visiblement c’est un non sens. Je pensais trouver facilement du chinois écrit en pinyin mais non ce n’est pas le cas. Bref j’apprends d’abord en pinyin et je jette un coup d’oeil au caractère (pour m’habituer petit à petit) en même temps.

Mes phases d’apprentissage (usage personnel) d’une langue en général sont les suivantes:

Ecoute / lecture / traductions, compréhension progressive, éventuellement écriture / dessins puis tentatives d’expression orale puis écrite… Et surtout de manière LUDIQUE!

  • Pour écouter et former l’oreille (même si je ne comprends pas): j’utilise youtube: films, musique… des jeux (avec prononciation) sur applications
  • Pour lire: pour l’instant toujours sur les applications sur smart phone, c’est pratique, car toujours sur soi… Ensuite j’ai opté pour un livre en chinois pour enfants (j’en avais ramené de Pékin mais en caractères…).
  • Traduction: c’est assez compliqué en chinois car il y a beaucoup d’applications en caractères et je n’avais pas l’objectif pour l’instant de savoir les lire… Donc le mieux que j’ai trouvé pour l’instant avec la traduction pinyin, c’est « chineseskill » (c’est là-dessus que j’ai passé des heures cette semaine!). En plus les enfants adorent. Ils ont installé l’appli sur leur iPad et hop on joue et apprend en famille! Vous y trouverez le caractère, le mot en pinyin, un dessin explicatif , une traduction en anglais (donc si vous ne comprenez pas l’anglais commencez par apprendre cette langue) et une prononciation en chinois!
  • Ecriture: parfois j’écris une dizaine de mots plusieurs fois, cela m’aide à les retenir – J’ai ensuite commencé la calligraphie chinoise pour apprendre à écrire le chinois en caractère…
  • Parler: il existe des applications pour échanger sur web, il est possible de demander à une personne de son entourage d’accepter des rencontres linguistiques, ou bien s’entraîner à parler seul!
  • Pour m’immerger du chinois, je colle des post-its partout chez moi! J’écoute mes applications avec fiches quand je fais une activité comme la cuisine, en attendant les enfants dans la voiture, en me reposant dans le hamac, etc…
  • Rencontrer Li Zhou qui devrait devenir mon interlocutrice en chinois. Car il faut AGIR et dans mon cas c’est pratiquer, PARLER!

Un autre site sympa « chiné » sur le web :

http://www.apprendre-le-chinois-facilement.com

Aller plus loin… Apprentissage des caractères chinois par la calligraphie…

Calligraphie de Fabienne Verdier

J’ai poursuivi l’apprentissage du chinois tout au long de l’année… Je me suis vite rendu compte qu’il fallait vraiment apprendre les caractères chinois pour intégrer la langue… C’est vraiment un exercice visuel assidu de reconnaissance… Je m’efforce de photographier le caractère pour le retenir et je remarque dans chacun un signe particulier pour m’aider à le mémoriser.

Ma formation sur le net m’a motivé chaque semaine, m’a donné des listes de vocabulaire et de phrases à apprendre, j’ai fait une mission par semaine pour progresser, des défis et j’ai été dirigé pour mieux travailler. Il fallait que je trouve une personne avec qui parler chinois, et franchement ça n’a pas été évident! J’ai cherché des associations, des cours sur internet, etc.. et je suis tombée sur une association qui proposait tout ce que je voulais dont les cours de cuisine chinoise!

Tous les samedi, je rencontrais Li Zhou, une chinoise qui m’initiait, ainsi qu’à ma fille de 9 ans, à la calligraphie et avec qui je travaillais aussi la prononciation et la discussion. Une autre manière d’apprendre une langue est de partager les gestes du quotidien et en particulier la cuisine chinoise (je me souviens avoir appris l’espagnol en faisant la paëlla avec la grand-mère de mon amie espagnole). Une fois ou 2 par mois, nous nous rencontrons en groupe pour faire de la cuisine chinoise en chinois. Li Zhou dit que la langue chinoise est à considérer dans une globalité, qu’il faut connaître l’histoire de Chine et comprendre la philosophie et la culture chinoise et je suis tout à fait d’accord! Une langue étrangère est un extraordinaire lien culturel et une manière aussi de voyager dans la pensée…

Pour m’immerger dans l’art calligraphique, j’ai lu un livre juste magnifique! Il s’agit de « Passagère du silence » de Fabienne Verdier, ce livre permet de « voyager par l’esprit » en Chine comme si on y était, dans les campagnes, dans les zones interdites… Se sensibiliser au microcosme et au macrocosme, la saisie du mouvement de la vie, capter l’invisible, le qi ou le « souffle » de la vie, principale essence de l’artiste… Dans l’écriture, dans le trait du pinceau, toute l’énergie, les mouvements de la vie se ressentent. La peinture est une forme d’expression qui nous transporte parfois loin… Selon Fabienne Verdier: « être paysage d’un instant. Le tableau n’est que le début du voyage ». 

<<<<VOIR VIDEO MAGIQUE DE L’ARTISTE FABIENNE VERDIER, CLIC ICI>>>> film de Sylvain Bernard

Voici ci-dessous un outil utilisé dans toutes les écoles chinoises pour apprendre à écrire les caractères en écriture spontanée. Le fameux papier d’exercice où l’on écrit à l’eau (et qui s’efface en séchant). Les enfants adorent ce côté « jeu », ma fille a de suite adopté le concept, elle ne s’arrêtait pas et se débrouillait pas mal (mieux que moi!).

Nous commençons par apprendre les chiffres jusqu’à 100.  EXEMPLE

BILAN 1 an après

La méthode d’apprentissage doit être revue en fonction de notre propre évolution… En effet la question du « POURQUOI? » n’a plus forcément la même réponse, la MOTIVATION n’est donc plus la même… J’ai senti un « essoufflement » au mois de juin, du coup j’ai fait une longue pause de 2 mois (l’été) et j’ai repris naturellement quand j’en ai ressenti le besoin, en fait cela me manquait vraiment. Ma fille n’a pas repris pour l’instant et mon fils a abandonné cette langue (pas de motivation pour lui / Pas de sens). Le fait d’avoir fait une longue pause me montre clairement ce qui n’a pas été du tout intégré et ce qui l’a été (mémoire long terme)! 

Zài jiàn… A bientôt…

Yi lian na ou Ai lai na?? (Hélène en chinois)

J’ai écris cet article en m’inspirant de mes lectures:

« Comment apprendre sans peine » du Professeur Kurt Tepperwein,
« Pouvoir illimité » d’Anthony Robbins,
« La semaine de 4 heures » de Timothy Ferriss
Le livre d’ Olivier Roland: « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » qui est aussi très complet sur ce sujet, très intéressant…
« La diététique du TAO » de Philippe Sionneau (médecine traditionnelle chinoise – MTC)
ou d’après mes connaissances en feng-shui (consultante), diététique (praticienne de MTC), santé…

Et enfin d’après mes expériences personnelles d’apprentissage ou « d’enseignement »!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.