Voyage d’étude médecine chinoise

Ni hao!

Au pays du céleste empire, la Chine…

A Pékin – Partie 1

Jour 1 – Arrivée à Pékin et découverte des chinois

C’est mon premier voyage en Chine, je suis la plus heureuse mais aussi la plus peureuse!! En fait, je voyage beaucoup moins que ce que je le souhaiterais car j’ai PEUR de l’avion!! Mais bon cela peut donner quelques avantages: j’ai été surclassée en 1ère avec personne à côté, j’ai pu m’allonger et même m’endormir après une bonne coupe de champagne! Bref presque le rêve…

Je suis partie dans le cadre d’un voyage d’étude de médecine traditionnelle chinoise, nous étions un groupe  d’environ 40 étudiants et nous logions dans un hôtel à Beixinqiao. Le quartier est super bien placé! Dans une rue du hutong (les anciens quartiers de pékin) qui est très animée et où les chinois vivent encore assez traditionnellement, c’est magique! Le métro n’est pas loin, il y a plein de bars, restaurants, des guirlandes de lanternes rouges, l’ambiance est chaleureuse, elle me rappelle un peu l’Espagne (le Portugal aussi); pour d’autres c’est comme au Maroc… Mais le plus incroyable c’est que je me suis sentie comme chez moi très vite. J’étais enfin « à ma place »!

L’arrivée à l’aéroport te plonge direct dans le bain de foule et surtout c’est la grandeur de tout (il y a même des chinois très grands)! Je me souviens avoir été impressionnée par l’absence de tabac, pas un fumeur en vu ni un mégot par terre et c’est très propre… Un étudiant, à peine descendu de l’avion, se perd dans le dédale des couloirs, des halls d’arrivée, ça commence bien, notre prof enrage déjà! Après 3/4 heure de bus environ depuis l’aéroport (cela passe très vite car je ne voulais pas perdre une miette « du décors »), nous posons nos valises à l’hôtel qui est vraiment agréable, très moderne tout en respectant assez bien le quartier ancien. Il y a une coure intérieure avec petite terrasse très conviviale. Nous sommes tous contents d’être arrivés (à pieds jusqu’à l’hôtel dans le hutong) car notre accueil est pluvieux et froid aussi! Je partage ma chambre avec une autre étudiante, Pascale que je découvre aussi pour la première fois. J’aime beaucoup la vue que nous avons sur les toits du hutong. Cela donne l’impression d’entrer dans une partie de leur intimité car ils vivent aussi sur les toits! J’observe une jolie scène d’un vieux chinois à cheval sur son toit qui arrose ses plantes dans son jardin secret et le bruit des petits oiseaux qui l’accompagne, car la pluie a cessé…

Ensuite, hors de question d’aller dormir sinon le décalage horaire serait plus difficile à gérer, nous voilà donc partis vers un restau pour le déjeuner. C’est la découverte d’un nouveau monde! Premier défi: attraper un taxi sur une grosse avenue (car nous sommes nombreux), ne pas se faire écraser et ne pas se perdre, déjà;). Pour voir la « circulation » et la largeur des routes, je te laisse aller visiter l’article sur les tuk-tuks…

Je suffoque en marchant, nous arrivons un jour de « brouillard » de pollution (et encore ce n’était pas un gros brouillard), cela prend à la gorge, ça pue, ça dégoûte, du coup le repas a un sale goût, j’avais l’impression de manger la saleté de l’air… A ce moment, j’ai eu un peu peur quand j’ai réalisé que je passerai 1 mois dans cet air vicié, c’est même assez angoissant. Mais le spectacle environnant est subjuguant donc pas le temps de s’apitoyer…

Devant notre restaurant, au parc Beihan, voici un chinois qui nous fait de belles démonstrations de souplesse:

Voilà nous sommes bien en Chine!

C’est vraiment un monde à part avec des personnes à part…

Nous entamons alors une promenade autour du jolie lac de Beihan, je suis vraiment conquise par la ville et j’en oublie très vite la pollution et ses désagréments. D’ailleurs le reste du séjour, après l’évènement que je vais te raconter en suivant, est au beau fixe avec un beau ciel bleu et une pollution qui s’est exceptionnellement volatilisée! Nous assistons alors à un changement brusque de météo: le vent gonfle depuis quelques minutes, nos yeux sont brouillés par les particules volantes, les tourbillons nous saoulent agréablement dans notre état de jetlag. D’un coup, le ciel s’assombrit vraiment et nous avons juste le temps de nous abriter avec plein d’autres chinois! Mais quelle euphorie, en France cela aurait tourné au pugilat ici tout le monde rigole dans les rigoles gorgées d’eau en quelques secondes… Notre voyage est l’année du cheval de bois ce qui explique le vent important que nous aurons régulièrement. 

Il y a une chose que je n’ai pas aimé en Chine: ce sont les crachats des chinois! Ben oui, ils crachent par terre, vous ne saviez pas? On m’avait prévenu mais malgré cela c’est un choc! Ce « moeurs » se déroule ainsi: un gros raclage de gorge précède l’irruption d’une boule écrasée à terre. Bon tu sauras maintenant… cela est un toc traditionnel qui remonte aux temps anciens où c’ était bien vu car le fait d’avoir une bonne salive et un bon gros crachat était signe d’une bonne santé, d’un rein puissant et donc d’une certaine virilité (c’est de la médecine chinoise …).

Il y a un air de fête autour du lac, un gros canard flotte au beau milieu et plein de petits canards-bateaux c’est amusant! C’est le week-end, les chinois sortent tous en famille ou entre amis ce jour là. Certains de nous osent goûter des brochettes de scorpions.. Je reste assez traditionnelle dans mes dégustations.

 

Je ressens très vite une certaine sympathie de la part des chinois envers les français… Cela tombe bien nous aussi nous les aimons! par contre, à part Paris, c’est l’inconnu pour eux notre pays… Durant tout le séjour, nous sommes la proie des photographes chinois qui on dirait découvrent à chaque fois les « français » et européens. Ils adorent aussi se faire prendre en photo avec nous, un peu comme un chasseur à côté de sa grosse proie! Mais nous jouons tous le jeu allègrement… Les chinois sont vraiment agréables et le respect des autres (je préciserais même des femmes) est incroyable comparé à d’autres pays…

Nous passons notre première soirée éclairée de lanternes rouges dans un restaurant très connu à Pékin pour ses spécialités et ses spectacles. C’est « la cour carrée » située tout près de l’hôtel dans le hutong (restaurant que j’ai connu quand nous nous sommes perdues quelques jours après en tuk-tuk…). En particulier, nous y dégustons le fameux canard laqué, alors moi qui adorait le magret de canard à l’époque je m’en faisais une joie! Mais j’ai été déçue car cela n’a absolument rien à voir!! Eux ils aiment la peau cramée, grillée et caramélisée… Un moment drôle à la fin du repas lorsque nous avons mangé nos pommes d’amour, avec des fils qui pendent de partout!

Grosse insomnie la première nuit à 3h30 du matin et le soleil qui se lève déjà!!

Jour 2 – Pékin – Jardins – Cité interdite – Place Tiananmen

Nous prenons le métro pour la première fois, c’est incroyable! Il y a beaucoup de monde, mais c’est très ordonné, très propre, relativement calme… le plus impressionnant ce sont les haut-parleurs qui assènent en chinois et en anglais « attention pas dépasser la ligne jaune » dans une voix robotique un peu stressante.

Nous déjeunons dans un « bouiboui », trop bon, avec plein de jeunes chinois, j’ai l’impression d’être en Espagne dans un bar à tapas, de la bière des tables et tabourets en bois du bruit et une belle ambiance! Je mange des supers raviolis, des cacahuètes au vinaigre, du chou mi-cuit…

Ce jour là, deux endroits m’ont chamboulé car j’avais l’impression d’être dans un rêve: le premier endroit est un jardin avec la statue des « accumulations »…

le 2ème est la colline de charbon avec la vue magique sur la cité interdite. J’y achète mes premiers porte-bonheurs aux pieds du Bouddha géant, recouvert d’or et bienveillant… des magnets de pandas, des pièces chinoises, des bouddha en bois, des cloches avec des pompons rouges…

Vue depuis cette colline:

En redescendant de la colline, nous sommes happés par une fête chinoise dans le parc. Je suis invitée par un chinois militaire (??) habillé en uniforme mais je me demande toujours si ce n’était pas un déguisement!? Les chinois adorent danser, faire du qi gong, taiji, chanter, se retrouver dans les parcs… Cela me rappelle le parc Güell à Barcelone… Je suis entrainée dans une valse j’entends mon cavalier me sortir un « A LOV OU »; oui ok bon le problème c’est qu’il lui manque 2 dents dans son sourire mais l’attention est charmante! sinon il dansait très bien.

Ensuite, je m’aventure vers une porte rouge (j’adore les portes, surtout les chinoises!), celle-ci est énorme, elle m’aspire par son côté entre-ouvert… En Chine, il y a un côté mystérieux dans tout, j’ai toujours été attiré par cette atmosphère. Alors je me dis que peut-être quelque chose est caché derrière, j’avance un peu en hésitant mais une chinoise m’accueille et m’invite à rentrer… Je découvre un charmant jardin. J’arrive en fait dans l’antre du thé! Super, j’appelle les autres et nous voilà en pleine démonstration de la cérémonie du thé. Nous dégustons 7 thés différents, du noir au rouge en passant par le vert, blanc… Un moment très agréable de « séréniThé »… Je craque pour deux tasses avec panda qui apparaissent quand on verse l’eau chaude dedans, parfait pour mes enfants! Je ramène aussi une boîte de thé au jasmin, mon préféré et une boite vide aussi qui est super jolie, mais cela fait beaucoup rire les vendeuses que je ne la remplisse pas de thé! Les fleurs dans ce jardin sont magnifiques.

Retour à pied, exténuée par les hutongs… Errance merveilleuse dans la « fourmilière » pékinoise. Petit détail, j’aperçois la première chinoise enceinte!! Et bizarrement, nous voyons une sortie d’école, tous en uniforme bleu marine et bleu ciel, un dimanche (!!) avec encore assez bizarrement beaucoup plus de petites chinoises que de garçons!

Une envie de faire pipi me taraude… Mais finalement je me retiens car les toilettes me font un peu peur par leur aspect vétuste, ce qui était idiot car j’ai testé ensuite, c’était très propre!

Fin de la journée, un peu arrosée de vin rouge français au Bar de la Poste, tenu par un français, oui pas très original…

Suite au prochain épisode… 

A VOIR ou à revoir:

Si vous avez aimé cet article qui vous a transporté en Chine, dites-le moi en commentaire, merci!

ZAI JIAN! Salut!

Hélène, amazing lady

2 réflexions au sujet de « Voyage d’étude médecine chinoise »

  1. Oh mon dieu je suis novice dans tout ce qui concerne les réseaux sociaux, il se peut que tu es déjà vu mon commentaire. Fabuleux, touchant, impressionnant, je suis attirée par leur culture, leur façon de vivre, de voir l’avenir. Bravo à toi pour ton commentaire passionnant, j’en redemande !!

Laisser un commentaire