Avoir une passion comme coach mental!

Ces derniers mois, mes émotions ont été ébranlées par diverses annonces brutales, tristes, mais aussi riches d’enseignements… J’ai aussi besoin de mon coach mental!

Je suis donc restée « absente » de mon blog ces 3 derniers mois, je vais vous raconter pourquoi à présent…

Côte basque – Bidart – Guéthary – Les 3 couronnes – La Rhune

En début d’année chinoise (une bonne année pour les lapins, pourtant!), j’ai perdu brutalement un ami, un conseiller, un coach, un mentor, un modèle… Alors j’ai tout stoppé, je ne pouvais plus avancer! Je me suis retrouvée sidérée par cette disparition et naturellement, je me suis mise en « pause » pendant ces quelques mois… Cela s’est fait par nécessité et par obligation, je ne pouvais plus retrouver la motivation… J’étais perdue et j’avais besoin de faire mon deuil complètement pour repartir à nouveau (d’un point de vu professionnel). J’ai simplement senti le besoin de faire le point sur moi-même, de repenser aux conseils de cet ami, de faire un bilan de son enseignement, de son « coaching »… Je voulais trouver un « SENS » à cette disparition brutale. Car je le pense vraiment et le dis souvent, « rien n’arrive par hasard »… Alors pourquoi disparaître de ma vie, à ce moment, dans ces conditions? Plein de questions auxquelles je voulais du temps pour répondre. Comme vous allez le voir ensuite, il y a eu d’autres événements difficiles et parfois le temps perd toute signification, le temps passe sans vraiment passer ou plutôt il défile sans que l’on en ait conscience… Et cela n’a au final pas d’importance…

Pour les chinois, l’esprit et le coeur sont intimement liés

Et donc, selon cette philosophie, il est logique que le coaching mental ne peut aboutir sans véritable « amour »… Mon premier enseignement et le plus important dans ce deuil est donc que tout ce qu’on accomplit dans la vie peut être considéré comme « bien », « bon », « de valeur » et a probablement du SENS que s’il y a une dose suffisante d’AMOUR ou de PASSION…  

Le deuil est peut être pour chacun un moment de remise en question? une manière de rechercher le bon chemin? En tout cas, pour moi, cela a joué dans ce sens…

Enfin, je n’ai pas la prétention d’avoir trouvé forcément le « bon chemin » mais cela m’a poussé à le rechercher et peut être le retrouver un peu. Comme vous le savez peut-être, les phases de deuil sont le choc émotionnel, le déni « Non ce n’est pas possible!! » (et on pense vraiment qu’on nous ment), la colère « c’est tellement injuste, à son âge, dans ces conditions… », le maintient d’un lien (plus ou moins illusoire en fonction de ses croyances…), la tristesse, la douleur psychique avec parfois la dépression et finalement la paix en soi, pour l’autre et pour les autres avec un nouveau sens à sa vie, un nouveau départ… J’ai revécu toutes ces phases de manière assez forte. Il y a probablement une sorte de « thermomètre » de la douleur / souffrance qui donnerait l’intensité ressentie à chaque phase… En effet, chaque deuil est vécu différemment avec une douleur ressentie propre à chacun. Chaque phase a été pour moi un chemin de bataille. Avec au final toujours une issue assez positive, motivante, Lumineuse…

Cet ami disparu était un passionné, il vivait et faisait tout par passion: son travail, ses hobbies, ses relations humaines… J’ai toujours admiré ces personnes « passionnées » (parce que je ne serais pas une « passionnée », moi?? Voir plus loin…). Mon grand-frère en a été mon premier exemple; tout ce qu’il fait dans sa vie est toujours réalisé avec PASSION. Il fait les choses (par choix) à fond et en aimant ce qu’il fait. Si la passion n’est plus, alors le sport, l’occupation, les relations humaines ne sont plus… Ces personnes avancent selon moi avec ce leitmotiv « AIMER » sinon rien. Elles ont aussi, j’ai remarqué, un autre point commun: elles sont très exigeantes avec elles-mêmes mais aussi avec les autres. Ce qu’elles expérimentent en vivant passionnément, elles veulent que les autres le ressentent également, c’est pour cela qu’elles sont souvent des mentors, des coach, des guides... J’ai aussi observé qu’elles étaient focalisées sur une seule passion de manière intense mais que celle-ci pouvait changer souvent après plusieurs années. Dans le cas de mon ami, c’était le surf, mais avant c’était la musique… 

Je reviens encore sur la philosophie chinoise et les 5 éléments car je pense chaque jour, un peu plus, que ces notions sont essentielles…

Le COEUR est l’amour, la passion, le feu, le SOLEIL, la lumière qui éclaire notre vie, notre voie… Je ne suis pas d’esprit « religieux » mais à chaque enterrement ou mariage, quand j’assiste à une messe, j’écoute toujours avec attention le prêche et je « m’amuse » à changer « Dieu » en « Qi, Univers, Énergie ou Amour« . Et finalement, c’est toujours l’AMOUR qui revient, la base de tout (attention à ne pas transformer cet amour en fanatisme qui est le côté pervers et négatif d’un amour passionné…). On remarque que l’amour est dans notre coeur qui est lui-même lié à notre shen (en chinois), l’ESPRIT.

Ensuite mon père, ce « pilier » pour moi, passionné par son travail (médecin) lui aussi, nous a annoncé une maladie (cancer), à mes frères et moi (aujourd’hui « traitée »). Ce fut un choc aussi pour moi! Ce qui est tragique en fait, c’est de voir ces personnes fortifiées de leurs passions être la proie de faiblesses comme la maladie, les accidents et parfois la mort… Alors que pour moi ils étaient inébranlables!! Ils sont ma forteresse et la lumière qui me guide dans mon chemin…

 Et enfin, un être exceptionnel, encore « un passionné », encore un « SOLEIL » emporté par l’océan, sa passion…

Ces personnes ont été inspirantes et le resteront par leur volonté, leur passion vécue intensément, leur valeur, leur amour… 

Ces évènements nous poussent à faire le bilan de notre vie… Consultez cet article si besoin: BILAN PERSONNEL 

Personnellement, j’ai réalisé que oui je n’avais pas ou « n’entretenait » pas UNE SEULE PASSION (c’est peut être « mon problème »?), comme eux dans ma vie, mais plusieurs passions en même temps…

Je viens de reprendre le cours à peu près normal de ma vie, un peu comme avant finalement… Peut-être la vivrai-je maintenant différemment, plus intensément, plus passionnément? J’ai donc repris la lecture (une de mes passions ou de mes besoins vitaux) et un des livres que j’ai lu récemment est « Profession slasheur, cumuler les jobs un métier d’avenir » de Marielle Barbe.

C’est toujours la même chose, mieux se connaître pour s’accepter et mieux avancer… Voilà un livre qui m’a aidé à retrouver une certaine motivation que j’avais perdue… Et il y en aura d’autres! SMILE, LOVE & FUN 

Demain, pour rester motivé et me motiver plus, je vais tenter d’entretenir ma passion (mes passions), ma flamme… À bientôt, 

Hélène

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.