Tomber amoureux…

Si vous arrivez sur cette page, peut-être découvrez-vous le ROMAN « Viens sur Mars eux sont venus… » Je vous invite donc à lire la première partie de ce roman en suivant ce lien: ROMAN « Viens sur Mars, eux sont venus… » PARTIE 1 et découvrez une histoire futuriste (mais réaliste!) dans un monde fantastique, la civilisation WU…

Joy est maintenant au summum de son excitation, elle sent son coeur palpiter, c’est l’envol! Elle attend ce moment depuis si longtemps au fond d’elle… Il lui manquait l’occasion, elle s’est présentée enfin, grâce à ces petits garnements… Yule s’élance devant elle, de manière puissante et assez élégante. Elle se surprend à lui trouver un certain charme. Enfin, là n’est pas le sujet, se dit-elle en secouant la tête…

Le temps est favorable à leur expédition, elle se sent un peu rassurée au final par la présence de Yule. Tout semble propice à une belle traversée… Et c’est bien le cas, leur planage est doux, léger, tiède et agréable… Ils se sourient, une vision de film américain du 21ème siècle lui traverse soudain l’esprit, genre à la proue du bateau dans le Titanic, « Pourvu que l’issue soit moins fatale! » Deviendrait-elle romantique!!?Quelle horreur pense t’elle, elle quitte le regard de Yule et vise au plus loin devant, vers la city des prorobots avec un air déterminé. Yule apprécie Joy pour ce côté volontaire, affirmé et indépendant. Ils se ressemblent particulièrement de par leur élément semblable FEU YANG. Pour l’instant pas d’étincelles en vue entre eux, remarque t-il, le sage aurait vu juste sûrement…

Mais soudain, alors qu’ils volent depuis une bonne heure, Yule, volant devant Joy, se met à agiter le bras, sa trajectoire devient chaotique et il descend en altitude. Joy s’empresse de venir à ses côtés, « fonce en avant » lui dit-il, « je te retrouverai dans la city ». Joy commence à discuter, elle se surprend à vouloir rester avec lui. Il lui explique brièvement qu’il a comme une « brûlure au bras gauche », peut-être une piqûre d’insecte car il a ressenti quelque chose… Elle ne sait pas autant de choses que sa soeur en médecines traditionnelles, mais elle se souvient d’une fois où elle avait une grosse inflammation et Margaux lui avait fait une « aiguille de feu », en indiquant que « le mal soignait le mal », « le feu soignait le feu » car l’extrême basculait dans l’autre extrême, le yang à son apogée retourne au yin… Ici le feu devrait avec plus de feu basculer dans le froid s’imagine t’elle. Rapidement elle se colle à Yule à côté de son bras « brûlant » et à travers son majeur (par son méridien du maître-coeur), elle envoie toute son énergie feu yang sur sa brûlure. Yule semble perturbé, mais il se laisse faire et ressent la décharge ou une sorte de vague dans son bras, jusqu’à son coeur… Il perd à nouveau l’équilibre dans son vol, Joy le soutient contre son flanc, mais la descente en plaine est amorcée, il sait qu’elle n’atteindra plus la city avec cette altitude… Il la garde à présent contre lui… Il sent sa chaleur de feu qui diffuse et petit à petit une fraicheur agréable qui court le long de son bras. Dans une voix légèrement fracassée, il lui dit « reste là maintenant, c’est trop, tard » et au fond de lui ça l’arrange, pas qu’il soit inquiet car il n’a peur de rien à priori mais parce ce qu’il se surprend lui-même à apprécier la présence de cette femme! Il sent même pour la première fois de sa vie une étrange sensation parcourir tout son corps. Serait-il tombé amoureux de cette inconnue!?

Joy semble bien percevoir un semblant d’émotion dans sa voix… Elle est touchée, elle sait cela quand elle ressent ce petit sursaut dans son organe maître chez elle: son coeur. « Aïe » se dit-elle, manquerait plus que je tombe amoureuse de l’engin!! « S’il te plait, mon cher coeur, ne me joue pas de tour, pas maintenant, oh non, ce n’est vraiment pas le moment! ». Et soudain, c’est précisément à cet instant même que le regard passionné de Yule la transperce et parvient jusqu’à son coeur en la piquant violemment… Ce n’est plus un sursaut, c’est une décharge fulgurante qu’elle ressent! « C’est pas vrai, c’est un coup de foudre!! » Ils valdinguent à présent tous les deux dans les airs, perdent l’équilibre et descendent vers la terre dans une chute plus ou moins saccadée et tumultueuse, toujours accrochés l’un à l’autre… 

Et d’un coup, ils se retrouvent à terre à environ 1 mètre l’un de l’autre, visages face à face et elle ne comprend pas pourquoi, ni lui d’ailleurs, ils éclatent de rire, de joie, de plaisir, de bonheur, tout à la fois probablement! Peut-être est-ce le fait de se voir vivants tous les 2 et dans cette situation cocasse, ils sont tombés d’amour! Elle s’approche de lui en rampant, elle tend sa main vers son bras « piqué », elle l’effleure… Ils se sentent tout deux bizarrement très bien! « Comment va ton bras? » lui demande t’elle, reprenant son souffle enfin. Il sourit, manque d’éclater de rire encore, trouve cela bien ridicule d’ailleurs! Et se demande dans quel état il est pour réagir comme cela, comme jamais auparavant se souvient-il! « Impeccable, je ne sens plus rien » et voilà qu’il éclate de rire encore! Joy s’approche encore un peu plus de lui, toujours en rampant, allonge et blottit sa tête dans l’aisselle de son bras, le long de son méridien maître-coeur, et d’une grimace un peu moqueuse lui fait remarquer qu’il ne se soucie même pas de son état à elle… Il se tourne alors d’un coup sec, reprend ses esprits, la tire à lui maladroitement et lui demande d’une voix manifestant un certain malaise, « Tu es blessée Joy!? » Elle tressaille au son de son prénom… Peu de personnes la nomment, ou se soucient d’elle tout simplement… Et elle se met alors à laisser couler des larmes sur ses joues, elle ne sait même pas pourquoi! Alors qu’elle vient de vivre un coup de foudre, elle est emparée d’une profonde détresse, comme une tristesse qui la submerge… Elle pense à nouveau à la théorie de sa soeur sur les extrêmes, cela doit être une réaction normale se rassure t’elle… Mais c’est là qu’elle réalise que Yule la regarde toujours, et qu’à présent, son regard trahit une extrême torture intérieure… Elle s’approche de lui et embrasse doucement, en fermant ses yeux, le creux de l’aisselle du bras qu’elle a soulagé auparavant. « Non je vais bien, ce doit être le choc ém.. » Elle n’a pas fini de parler qu’il la serre, la comprime à présent contre lui, elle suffoque, il l’embrasse fougueusement et finit par trouver sa bouche qu’il pénètre vigoureusement, elle se laisse dominer comme jamais dans sa vie antérieure…

Sa langue, ses lèvres l’excitent terriblement, elle sent à présent une main parcourir sa combinaison, elle frissonne et se ressaisit brutalement et se retrouve debout en moins de deux. Lui est là, toujours au sol, gisant dans son désir brûlant… « Il ne faut plus tarder, il faut partir à présent! » lui inflige t’elle! Il se lève difficilement, un peu gêné. « Peut-être n’a t’elle pas ressenti la même passion que moi? » Se dit-il. Il la regarde maintenant, discrètement, et la voit différemment, il s’aperçoit soudain de la beauté sauvage et impertinente qu’elle renvoie.

Et c’est maintenant qu’il repense aux mises en garde du sage avant son départ. L’une d’elle était très claire: « Si tu ressens de l’amour ou une quelconque attirance pour Joy alors reviens ou renvoie-là mais ne poursuivez pas l’expédition ensemble et cela est valable dans l’autre sens si tu soupçonnes Joy d’avoir des sentiments amoureux pour toi…Sinon vous risquez de vous mettre en péril et d’échouer dans votre mission. » Mais comment lui dire que je ne peux pas repartir ou partir avec elle parce que je suis fou amoureux d’elle! De son côté, Joy voit bien qu’il ne réagit pas et qu’il semble perturbé… Elle n’a pas eu les recommandations du sage, elle…

Elle s’impatiente et lui lance « Alors tu viens!? » Et la réponse fuse de la bouche de Yule, trop tard, c’est sorti: « NON! »  

Joy tombe des nues (encore une fois!), mais là elle ne comprend rien! Que se passe t’il? Ils vont bien, elle a même réussi à lui soigner son bras, c’est quoi cette histoire?? Elle reste plantée là devant lui sans pouvoir rien dire… Et il poursuit en balbutiant au début puis de plus en plus sûre de lui… « Non, Joy,… je ne viens pas, car je ne t’ai pas tout dis tout à l’heure, … je… je ne voulais pas t’inquiéter mais… je me suis blessé et je risque de nous retarder et de mettre en péril notre mission… Alors voilà, je pense que tu dois y aller seule, je pense que tu en es capable, je te fais confiance. » Son regard prouve qu’il pense ce qu’il dit, et il parle de plus en plus vite et de plus en plus sûre de lui. « Tu vas y arriver! Nous ne sommes plus très loin heureusement… Mon pigeon va t’accompagner, tu n’auras qu’à lui dire ‘cellule 432’ en le lançant vers le sud et il rapportera le message que tu lui auras confié. Voici mon plan que j’avais préparé, prend-le! » Il lui télé-transmet sur le champ et lui assène un dernier coup: « Vas-y vite maintenant, ne perd pas de temps et bonne chance! » Il se tourne rapidement, elle comprend que les adieux n’auront pas lieu et elle parvient à lui chuchoter d’une voix nouée, qu’elle ne connait pas: « Au revoir Yule… » 

Les bruits de ses pas s’éteignent à mesure qu’elle s’éloigne dans son dos… Elle est partit, elle part seule, à cause de lui, de ses foutus sentiments qui l’ont eu… À présent, il se met à marcher vers le sud, il sait qu’il doit rejoindre au plus vite les premiers arbres pour s’élancer et s’envoler vers la city WU… Son coeur se sert à mesure qu’il avance et qu’il s’éloigne d’elle, qu’il la perd… Sa fougue ne revient plus, il ne connait pas cet état de doute, il ne se reconnait pas… Cela fait 1/4h qu’il marche et soudain il s’arrête, lève les yeux au ciel et crie: « Non, je ne peux pas la laisser, je ne veux pas la quitter! Et si elle ne revenait pas, si je ne la revoyais jamais!? Non, je vais la retrouver! » 

Le voilà à présent courant de toutes ses forces pour revenir sur ses pas et suivre ses traces, son parfum, ses empruntes…

Les enfants « partis »:

  • Alaïa  – Wu Terre Yin
  • July – Wu Feu Yin
  • Brazil – Wu Bois Yang
  • Maêl – Wu Eau Yang
  • Axel – Wu Métal Yang
  • Alexandre – frère de July, 12 ans – Don du ciel: WU YANG Terre
  • Gab – ami d’Alexandre (frère de July)
  • Roxane – cousine de Brazil des Pro-robots

 

  • Margaux – mère de July et Alexandre – WU EAU YIN
  • Joy – Wu Feu Yang soeur jumelle de Margaux et Ariane sa fille (10 ans)
  • YULE – Homme WU FEU YANG

Hélène Marot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.