Tirade meurtrière d’une mère protectrice de terre-mère WU!

Arrivée sur les lieux de la convocation ordonnée par la grande maîtresse des P.R., en voie de « redresser » les jeunes WU, la mère de July entend ces paroles typiquement P.R. qu’il ne faudrait jamais prononcer à une mère…:

« Votre fille est de trop ici, elle devrait ne pas être là (Margaux entend « ne pas exister »!) regardez-la, elle est irredressable, je ne peux rien en faire, elle n’a rien à faire ici! »

Voici les réponses de Margaux à ce genre de mots…

« Et vous, vous êtes d’une insalubrité mentale et spirituelle de grande envergure, votre allégeance pour l’imbécilité et la méchanceté n’a d’égale que les bidonvilles de votre âme tordue. Vous n’êtes qu’une incarnation en décomposition pestiférée de la ruine de l’humanité. Chef d’orchestre manipulatrice de marionnettes défectueuses et pourries de cette planète en perdition par votre faute.

Regardez-vous, si vous le pouvez, mais en effet, j’en doute. Votre regard noir embrumé, assombri tout ce qu’il vise. 

Vous êtes le vide, l’inutilité emblématique et caricaturale, vous ne parvenez à vous voir car vous êtes l’absence de lumière et de matière tout ensemble, vous n’avez ni origine, ni essence, ni ombre, ni destin. Votre finalité n’existe pas puisque vous n’existez pas. Poussière insalubre vous êtes, vous serez et finirez aux oubliettes.

Mes paroles sont là pour protéger et soigner l’âme de ma fille qui risque par sa bonté d’être meurtrie par votre innommable personne.

Cessez de regarder ma fille de vos yeux de vipères, je vous interdis de toucher aux rayons de soleil de ma vie, de la vie toute entière dont l’avenir merveilleux dépend de ces enfants d’espoir et d’avenir que vous haissez tant!

Vos mitraillettes d’yeux sont pires que la ‘grande fracture’ dont a été victime notre chère planète que vous méprisez tout autant que nos enfants. 

L’appauvrissement de votre âme est un risque de désertification de notre évolution humaine… Nous vous révoquons corps et âme ma fille, moi-même et le peuple WU de nos vie, de notre monde.

A jamais, vous, perdue dans les ténèbres des décombres de l’univers…

A plus jamais je le souhaite, je reprends donc ma fille, enfant de la terre universelle… »

La grande maîtresse, les yeux écarquillés et rouges de colère qui reste bloquée à cause d’un starter défectueux, s’exclame alors en dernier recours:

– « NON, STOP!  Vous n’avez pas le droit de l’emmener, certes je n’en veux pas mais vous ne vous en sortirez pas comme ça! »

– « Et bien c’est ce qu’on verra… »

Et comme par enchantement elles disparaissent toutes les 2… Du moins des yeux de la grande maîtresse.

Margaux saisit la main de July et se met à courir de toute sa puissance vers le balcon qu’elle avait repéré tout en ouvrant son appareil de vol. Par chance les portes étaient entrouvertes et la maîtresse trop agitée pour remarquer leur évasion aérienne. Le grand saut et elles se retrouvent planant au-dessus de la city P.R. vers la zone du zoo, la seule connue pour pouvoir passer sans trop d’encombres. July et sa mère se serrent forts, l’une contre l’autre, sans mots dire, mais leurs battements de coeur suffisent à eux seuls pour exprimer leurs tensions! À deux, sur un même volant, elles savent que le risque de descendre trop vite est important et qu’elles risquent de s’arrêter avant le zoo… D’autre part, elles entendent derrière elles des vociférations, elles se doutent bien que leur évasion a été repéré car elles sont à nouveau visibles!

À NOTRE « TERRE-MERE » PROTECTRICE

Roman « Viens sur Mars, eux sont venus » Partie 1

Vous allez pouvoir commencer la lecture de cette histoire réelle, romancée, qui se passa dans le futur…

Aujourd’hui, le jour de la grande fête des « WU »:
Le VENDREDI 05/11 – 24 01 – AMAQI WU

Je vous ai compilé sur cette page, l’historique, la situation actuelle et les premiers chapitres du roman…

Bonne lecture, n’hésitez pas à participer si vous le souhaitez en commentant…

Hélène

Continuer la lecture