4 / C’est le Week-End chez les WU!

Samedi matin – Le soleil se lève sur la city Wu, quelques rayons passent par les interstices des petites étoiles dessinées dans le dôme de July

Elle dort la tête à l’est, les frais rayons du matin de fin novembre traversent doucement sa cellule, arrivant du sommet de son crâne et glissants jusqu’à ses pieds, le long de son méridien DU MAI. Le soleil est au rendez-vous mais elle profite de ce samedi matin pour rester un peu plus tard au lit… Elle fait son petit bilan personnel de la semaine, repense à ses avancées, ce sur quoi elle doit encore progresser, les relations établies avec les autres WU et celles à venir…

Le bilan personnel de vie est inculqué aux enfants dès l’âge de 7 ans s’ils se sentent prêts. Ils sont initiés, guidés dans leur démarche personnelle de progression. A partir de ses 10 ans, July devra intégrer le progrès de son entourage au sien car pour évoluer soi-même il faut aussi penser à aider les autres dans leur évolution positive.

Tous les samedis matins, les WU se réunissent sur la grande place centrale carrée pour échanger verbalement ou énergétiquement. A partir de 8h jusqu’à midi, toutes les personnes le désirant se retrouvent ensemble… Tout d’abord, la plupart rendent visite à leur « binôme animal » qui les accompagne souvent au rassemblement. Une séance de méditation est proposée, ou des transferts d’énergie si besoin (en particulier lorsqu’un problème de santé émerge chez l’un d’eux), un cours de qi gong ou de tai ji… et enfin le bilan de groupe animé par les 5 chefs Wupanqi et harmonisé par le Wupanqi Terre.

July s’étire selon la « technique du félin », elle rugit, ouvre son dôme et complètement ses yeux pour enfin laisser pénétrer la lumière rougeâtre naissante au fond d’elle. L’énergie naissante s’éveille et circule dans tout son corps. Elle se sent très bien! Dernier petit exercice respiratoire pour définitivement enclencher le circuit de son QI… Il est 8h30, elle a assez dormi et a très envie d’aller retrouver BOBO en zone Est de la city. Elle s’extirpe de son cocon duveteux, enfile sa combinaison rose à brillants du week-end, sort une nouvelle paire de semelles bioniques (chaque mois elles sont renouvelées, mais cette fois-ci, celle qu’elle a perdu hier soir était trop endommagée pour être réutilisée). Son frère est déjà levé elle aperçoit sa combinaison jaune brillante glissant vers le bas de leur cellule. Ses parents sont également partis, ils doivent déjà être au rassemblement central.

Elle passe par la douche-cascade, commune et naturelle pour un bref nettoyage qui finit aussi son réveil tous les matins! La cascade dévale de la montagne nord, elle s’oriente légèrement à l’Est pour bénéficier des premiers rayons du soleil. Certains voisins et quelques amis y pataugent gaiement. L’eau est chauffée par un système solaire, celle-ci ruissèle sur sa combinaison rose bionique qui brille alors de 1000 éclats (elle est un exemple de produits issus des Pro-robots P.R. que les WU ont adopté car elles sont recyclées quand usées ou trop petites et sont étudiées pour servir de seconde peau qui protège, régule la température, sert de liaison avec les autres…), petit passage au ventilateur séchant, mode « séchage combinaison » actionné et direction le petit-déjeuner!

-« allo Alaïa? je descends déjeuner à l’est avec BOBO…, tu me rejoins? »

-« hello July! J’y suis déjà, à tout de suite, tu vas être contente (lui chuchote t’elle). Tu verras… »

« Zououm… » – aleau suspendu…

July sent une décharge électrique dans son coeur! Elle pense de suite à Brazil. Elle accélère le pas et attrape un aérobus pour la zone Est des parcs, bois et forêts, sa zone ressource.

A l’arrivée, la grande table en bois offre des fontaines de tisanes chaudes des graines, des légumes verts, des oeufs durs, des toasts de pain complet… Elle aperçoit Alaïa et à côté d’elle Brazil! Il reste une place à côté de lui, elle s’y dirige comme un missile ayant actionné son radar cible. Tout le monde parle vivement, elle ressent la gaieté et la bonne énergie du week-end monter. Son arrivée est toujours remarquée car elle « lumine » naturellement. Elle lance un « Bonjour » général et s’assoit fébrilement à côté de lui à sa gauche puis émet un signal à Bobo pour lui indiquer son arrivée et le saluer. Il arrive sans tarder faire un câlin à sa binôme humaine, dans son cou se logent les rates, Ratata (la « sage » attribuée à son frère Alexandre) et Toutouille (la sienne la « fofolle ») qui ont l’air un peu agitées, ses caresses ne calment pas facilement Toutouille, c’est son tempérament! Les discussions ce matin vont bon train, entre le défilé d’hier et le tremblement de terre qui a clôturé la soirée…

Brazil a l’air particulièrement excité, il parle vivement, il demande à son groupe d’amis* (ils sont 5 en tout avec July) de s’approcher, il a une révélation à leur faire… Il a une idée à explorer qui doit rester secrète. July adore faire partie de ses confidences cela la rassure et l’émoustille, en plus elle admire son puit d’idées ingénieuses.

– « J’ai un plan pour ce week-end, cela doit rester vraiment secret, n’en parlez pas à vos parents ni à personne d’autre sinon cela risque de tomber à l’eau… Cela présente un certain danger, ceux qui ne veulent pas participer peuvent se désister maintenant ».

July n’a peur de rien, en plus avec Brazil encore moins et ce mystère réveille sa curiosité... – « Bon tout le monde suit, ok, c’est mieux pour mon plan car chacun peut jouer un rôle et nous sommes compl-élémentaires ». Il leur demande de les suivre jusqu’à la place centrale carrée pour qu’on les y voit et que personne ne se doute de quelque chose. Il commence à leur exposer le plan en route, sur le chemin Est->centre…

-« Je ne sais pas ce que vous en pensez mais vous avez remarqué qu’ il y a beaucoup de tremblements de terre en ce moment, non? C’est assez étrange j’ai remarqué que c’était souvent vers minuit, de plus ou moins forte intensité… Vous aussi?  < Ils acquiescent après une courte réflexion >  parfois je me réveille car mon petit carillon de bois chante à cette heure là. Bref cela ne semble pas provenir de notre planète car c’est trop régulier et prévisible. Comme vous avez pu voir hier soir encore, avec cette fois-ci une certaine intensité inquiétante, d’autant plus que je pense qu’elle n’est pas naturelle… Vous savez que j’ai de la famille chez les Pro-Robots, enfin comme beaucoup de monde ici! < A ces mots, ses amis s’inquiètent…>, en particulier j’ai une cousine qui a 12 ans, Roxanne, qui vit dans la grande city centrale, et avec qui j’ai réussi à établir des liens (July arrive à être jalouse de sa cousine!). » Ils écoutent tous avec un brin d’inquiétude, d’attention et d’intérêt. Lors de mon dernier contact, je lui ai demandé si eux aussi ressentaient tous ces tremblements de terre de plus ou moins grande amplitude. Mais à mon grand étonnement, à part le gros du 13/09 24 01 que nous avons aussi bien ressenti, il n’y a rien eu du côté des P.R.. » Un frisson traverse le dos de July et elle se sent investie tout à coup d’une mission importante… Percer le mystère des tremblements de terre!

« Voilà! Nous partons donc, après notre passage en cour carrée, explorer la grande city des P.R.!  » Ils se regardent tous d’un air interloqué, quelle trempe il a Brazil! Tout à coup ils entendent un bruit derrière eux, ce sont leurs singes qui les ont suivi… « Ils peuvent venir avec nous, ils pourrons nous aider je pense. »

July est encore plus rassurée à l’idée de partir avec Bobo. Elle sait que les parents ne s’inquièteront pas avant demain vers 12h30 s’il leur arrivait quelque chose. Le samedi soir est l’occasion pour les enfants d’aller dormir dans des camps aménagés à l’Est, dans les arbres, ou l’hiver, dans des igloos (mais la neige n’est pas prête d’arriver, si elle vient!).

Le groupe des 5 se sent pousser des ailes… Dans la grande cour carrée centrale, il y a beaucoup de monde, un groupe médite, un autre pratique le qi gong, d’autres sont assis en rond sur des tapis colorés (du bleu au blanc passant par vert, rouge et jaune), ils discutent et parfois se donnent la main. C’est un « cercle thérapeutique » pour ceux qui éprouvent le besoin de nourrir ou harmoniser leur énergie. Ils s’isolent tous les 5 et Brazil reprend son exposé discrètement.

-« Le plan est celui-ci:Je m’occupe de la trousse de secours, des filtres à eau et de l’alimentation que nous répartirons. Maël tu t’occupes de semer un message ondé qui émergera demain vers 13h si nous ne sommes pas rentrés pour prévenir la communauté de notre départ, de notre direction et notre objectif qui je vous l’annonce est de pénétrer dans le grand laboratoire d’expériences de la grande city P.R.July tu prévois les moyens de nous éclairer dans la nuit, tu vérifies la bonne motivation de tous, tu visualises l’objectif et tu fais en sorte que nous soyons tous sur la même longueur d’onde, à savoir réussir notre expédition! Alaïa tu t’occupes de la route, des plans, de l’accessibilité et Axel tu t’occupes de notre défense, procure-toi un maximum d’outils pouvant nous servir. Vous prenez tous vos sacs de voyage express avec la couverture d’extérieur, les hamacs ultra-légers et protégés, les lacets d’arbres (fils semblables à ceux des araignées qui permettent de se suspendre, monter aux arbres…) et autres gadgets utiles que vous voulez. »

« Le départ est prévu dans environ 2 heures, il est 10h30, nous décollons donc à 12h30, il serait bien de se retrouver un peu avant pour aviser en cas de retard de l’un d’entre nous, disons 12h15. Rendez-vous au point Nord-Est 2, point extrême de la city. Nous passerons par la forêt noire épaisse pour ne pas nous faire remarquer puis nous nous dirigerons vers le Nord-Est1. Allez formons un cercle pour nous harmoniser avant de partir, Alaïa et July à vous de travailler! » Les singes se joignent à eux…

Cette ronde est très puissante pour July, entre son élément « mère » qui la nourrit, Brazil, le Bois et son élément « fils », qu’elle produit, la Terre, Alaïa… Elle rayonne intérieurement et jusque dans ses mains. Elle sent une chaleur exquise partir de son coeur jusqu’au bout de ses membres. Les voilà tous requinqués, ils se dispersent progressivement, tranquillement, d’abord les filles puis Brazil qui a du pain sur la planche!

Ils sont à présent tous affairés dans leurs préparatifs.

July se pare de son collier fétiche protecteur, un soleil étincelant. Elle fignole son petit sac, prévoit un petit nécessaire pour Bobo puis entame une méditation et visualisation de toutes les étapes qu’ils auront à passer. Elle ne se rend pas compte que son frère l’observe discrètement… Il a senti quelque chose de curieux, tout à l’heure dans la cour carrée, dans son comportement et celui de ses amis. Il l’a ensuite suivi de loin puis a  « aleau » son ami Gab pour le prévenir qu’il se prépare à partir il ne sait où mais sûrement en expédition!

Midi et quart tout le monde est au rendez-vous, ils décident de partir sans attendre… Et sans s’apercevoir qu’ils sont suivis!

Pendant ce temps, les parents ont procédé à la récolte pour les repas de ce Week-end et ils se retrouvent à table, tous ensemble, Margaux et Arthur (les parents de July et Alexandre), Joy la soeur jumelle de Margaux (mais totalement opposée, sa face yang!), quelques amis comme Bella et Jacq, Zîa et Yân (les parents d’Alaïa), Mary, Izis 

Ils parlent de leur semaine passée, des problèmes rencontrés et des solutions trouvées mais ne se doutent pas un seul instant de l’énorme bêtise que préparent leurs enfants…

Joy a une fille, Ariane du même âge que July, mais elle ne vit plus en couple depuis longtemps, elle ne sait pas vraiment qui est le père de sa fille d’ailleurs… Peut-être et sûrement son amour de toujours? Mais il est partit un jour, avant la naissance de sa fille, pour Mars, en expédition, il s’est laissé entraîné dans le monde lumineux des Pro-Robots, un monde qui a su le rassurer (elle n’était probablement pas la femme qui lui fallait)… Joy, toujours un peu dispersée, s’est ensuite laissée guider par sa soeur et l’a suivi dans ce fameux mouvement WU il y a 10 ans. Elle rêve d’un monde différent, elle voudrait s’amuser tout le temps mais les contraintes de la vie l’en empêchent souvent. Elle rêve de le retrouver aussi, peut-être sur Mars un jour? La lune et les étoiles l’ont toujours attiré!

Joy et Margaux ont reçu toutes les 2 la même éducation et le même ADN mais elles sont totalement différentes. Leur BAZI ne se ressemblent pas à cause de la différence d’heure de naissance. Joy est arrivée en second, 5 minutes après sa soeur (cela a changé sa polarité!). Mais elle n’a que faire de toutes les « théories WU », elle veut vivre sa vie loin des problèmes, un peu en « surface » sur cette planète, en planant… Elle aime s’amuser et amuser les autres. Elles sont toutes les deux connues chez les WU toujours pour des raisons opposées: Margaux est une leader du mouvement WU de par ses connaissances et ses qualités de « sagesse », alors que Joy est très connue pour ses talents de comédienne, son grain de folie et son côté déluré. Leur physique est en apparence très similaire: elles ont une beauté naturelle, les yeux verts, brunes, les cheveux longs, légèrement ondulés (Joy un peu plus), grandes, minces, élancées… Mais comme leurs personnalités sont opposées, Joy est d’un teint plus vif, elle resplendit, ses pommettes sont rosées, les cheveux toujours souples libérés au vent, alors que Margaux est plutôt pâle, plus timide, très intellectuelle et les cheveux toujours tirés par 4 épingles.

Il règne une belle animation chez les WU… La journée passe et le soir arrive très vite en ce moment, à 18h c’est la nuit, mais le temps reste très agréable, il ne fait pas froid…

Les parents ne se doutent toujours pas de l’absence de leurs enfants, ils partent se coucher et font de très beaux rêves…

  • Groupe de 5 amis* de Brazil (Wu Bois Yang): July (Wu Feu Yin), Alaïa (Wu Terre Yin), Axel (Wu Métal Yang) et Maêl (Wu Eau Yang)
  • Roxâne cousine de Brazil des Pro-robots
  • Gab ami d’Alexandre (frère de July)
  • Joy soeur jumelle de Margaux et Ariane sa fille (9 ans et demi)
  • BAZI ou code de votre destinée 

SUITE…

5/ Départ en expédition pour les jeunes WU

Hélène Marot

Une réflexion au sujet de « 4 / C’est le Week-End chez les WU! »

  1. Ping : La terre se mit à trembler chez les Wu | Amazing lifestyle

Laisser un commentaire